Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Aux Mésanges

Aux Mésanges

Chambres d'hôtes à quelques kilomètres de Dijon

Articles avec #pour decouvrir la region catégorie

Publié le par Aux Mésanges
Publié dans : #Pour découvrir la région

En partant du point le plus au Nord de Labergement-Foigney, il est un lieu incontournable: le Château de Lux.
Comme le Palais des Ducs de Bourgogne, cet édifice de la renaissance a son corps de logis construit sur une enceinte féodale du XIIe siècle. Il était par ailleurs l'ancienne demeure des gouverneurs de Bourgogne et des Saulx Tavannes. Le parc, à l'anglaise, est traversé par la Tille.


Un petit crochet par Champagne-sur-Vingeanne avant de prendre la direction de Bèze pour visiter l'Église Saint-Julien. Du XIVe siècle, elle est riche de belles statues et son intérieur retrace l'histoire du village.

Pour varier les plaisirs, les grottes de Bèze
 vous accueilleront dans un somptueux amphithéâtre rocheux creusé par deux puissantes résurgences de la Tille. Parfaitement aménagées, vous traverserez ces grottes à pied et en barque sur le lac et la rivière souterraine à la lueur de magiques illuminations.

En redescendant sur Mirebeau sur Bèze, arrêtez-vous à Noiron-sur-Bèze pour y admirer son m
oulin et son haut-fourneau. Le moulin dont le bâtiment principal fût construit au XVIIe siècle est doublé à l' arrière d'un bâtiment remanié abritant les machines et un logis annexe. Le haut fourneau construit à la demande de la duchesse de Saulx-Tavannes en 1829 fût mis à feu l'année suivante. 


Une petite halte pour visiter le village de Mirebeau-sur-Bèze et le dépôt de fouilles archéologiques dont les vestiges sont exposés à l'Office du Tourisme. Historiquement la 8e Légion romaine installa sur la route de Pontailler-sur-Saône le seul camp romain connu en France (22 ha). Un sanctuaire gallo-romain a fait l'objet de fouilles jusqu'à l'été 2007.


Vous finirez votre promenade au Nord de Labergement-Foigney par le Château d'Arcelot. Cette ancienne demeure de parlementaires est la première construction néo-classique de Bourgogne (1761 à 1764), avec, selon Courtépée (historien 1775), le ''plus beau salon que l'on connaisse en Bourgogne'', grâce à ses exceptionnels stucs colorés. Son vaste parc de 45 hectares avec entre autres étangs, pavillon chinois et animaux en enclos. Réalisé vers 1805, c'est l'un des seul parc paysager qui subsiste de l'architecte Jean-Marie Morel.

Voir les commentaires

Publié le par Aux Mésanges
Publié dans : #Pour découvrir la région

La Route des Grands Crus

Allant de Dijon à Santenay, la route des Grands Crus est une route touristique qui traverse la partie la plus prestigieuse du vignoble de Bourgogne soit trente-huit villages viticoles pittoresques des Côtes de Nuits et Côtes de Beaune
, sur une longueur de 60 kilomètres. Elle est directement à l'origine du nom de notre département puisqu'à la fin de l'automne, quand les feuilles des vignes deviennent jaunes, la côte viticole devient alors une côte d'or.
Il n'est pas là question d'évoquer les Grands Vins de Bourgogne, vous rencontrerez suffisamment de personnes tout au long de votre route pour vous en parler ou vous en proposer, mais uniquement de vous présenter les sites à voir et à visiter tout au long de la prestigieuse route des vins.
Depuis les
"Mésanges", il vous faudra une vingtaine de minutes pour rejoindre Chenôve, 25 minutes pour rallier Nuits-Saint-Georges et 35 minutes pour Beaune.

Au sud de Dijon, Chenôve est le premier bourg vigneron de Côte-d'Or. Les pressoirs des ducs de Bourgogne, au cœur du vieux bourg, sont entièrement reconstruits dès 1400. Ils font l'objet, au cours des siècles d'un perpétuel chantier et fonctionnent sans interruption jusqu'en 1926.
Ils sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1934.
Des pressoirs à contrepoids mobile autrefois très répandus, il ne subsiste plus que les deux pressoirs de Chenôve, qui comptent parmi les pièces les plus remarquables.


Le village de Couchey est un village viticole typique installé le long de la route des Grands Crus. On y remarque une belle croix Renaissance près de l'église, une table d'orientation à l'entrée du plateau et une multitude de constructions de type Bourguignonne.

En poursuivant notre chemin vers Nuits, nous pourrons admirer au milieu des vignes dans les hauteurs de Fixin, l'Eglise de Fixey,  véritable chef-d'œuvre de l'architecture romane. L'oratoire Saint-Antoine, la tour carrée du clocher date du Xe siècle. Les parties orientales et occidentales de la nef furent remaniées aux XIIe et XIIIe siècles. En 1720, l'abside fut agrandie en demi-cercle et voûtée en cul-de-four. Le clocher est aujourd'hui couvert de tuiles vernissées.

A Fixin toujours, le Manoir de la Perrière situé en haut du village est une très ancienne maison. Elle servait autrefois de maison de convalescence pour les moines de l'Abbaye de Cîteaux. Autre curiosité, on y trouve un pressoir du XIIe siècle.



Un peu plus loin sur la route, la combe de Lavaux située sur le territoire des communes de Gevrey-Chambertin et de Brochon a été déclarée réserve naturelle sous le nom de combe Lavaux-Jean-Roland en hommage au naturaliste d'origine dijonnaise qui a été de 1992 à 2004 le directeur de l'association fédératrice des Réserves naturelles de France. Le site classé s'étend sur un peu plus de 486 hectares et recèle de très nombreuses espèces tant végétales qu'animales, dont certaines sont devenues malheureusement très rares.

Le Château de Gevrey-Chambertin est une belle forteresse médiévale du Xe siècle, située au milieu du vignoble. Sa grande salle, aujourd'hui pièce d'habitation au mobilier ancien remarquable, pouvait abriter les habitants du village en cas de danger. Les tours et une grande partie du monument sont intactes depuis le Moyen Âge.

Incontournable sur la route des vins le Château du Clos de Vougeot est isolé au milieu des vignes, il se signale de loin par la majesté de ses proportions. Propriété des moines de Cîteaux jusqu'à la Révolution, il abrite depuis 1944 la confrérie des Chevaliers du Tastevin qui y tient 16 chapitres par an et sert de cadre d'exception à des soirées prestigieuses avec son vaste cellier du XIIe et les salons Renaissance qui peuvent recevoir respectivement 600 et 200 convives. Un élégant château Renaissance (qu'on ne visite pas) fut ajouté en 1551 aux bâtiments d'exploitation vinicole du XIIe s. : une cuverie abritant quatre énormes pressoirs, un vaste cellier à piliers et fenêtres à lancettes où est exposée une collection de tastevins anciens, un grenier qui servait de dortoir aux frères convers et un puits profond.


A l'approche de Nuits-Saint-Georges, on trouve le site archéologique des Bolards. Dans l'agglomération fondée au Ier s. av. J.C. par les Eduens et romanisée ensuite, on a mis au jour un grand sanctuaire en forme d'hémicycle, un temple à Mithra, une basilique, une nécropole et des restes d'ateliers et d'habitations avec celliers et caves. L'organisation des lieux, la qualité et la diversité des objets présentés au musée témoignent du dynamisme d'une agglomération prospère. Le site qui offre des connaissances sur la vie religieuse, la vie sociale, les activités de commerce et familiales procure une découverte complète de l'époque gallo-romaine.


Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>