Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aux Mésanges

Aux Mésanges

Chambres d'hôtes à quelques kilomètres de Dijon

Publié le par Aux Mésanges
Publié dans : #Pour découvrir la région
Envisagé dès le règne de Henri IV, creusé à partir de 1775, il ne fut ouvert intégralement à la navigation qu'en 1832. Une ouverture partielle eut néanmoins lieu dès 1808 entre Dijon et Saint-Jean-de-Losne, offrant ainsi un accès à la Saône, et, par là même, au sillon rhodanien à la capitale des Ducs de Bourgogne. Ses écluses bénéficièrent d'une modernisation en 1882 par leurs mises au gabarit Freycinet.


Authentique exploit technique et chef-d’œuvre de génie civil pour l'époque, cette voie d'eau, n'a, d'une manière générale, jamais été tout à fait à la hauteur des ambitions de ses promoteurs. Son trafic de marchandises fut même, après une première période d'expansion de 1832 à 1850, quelque peu décevant. L'étroitesse et la singularité du tunnel de Pouilly en Auxois, ne permet pas à deux péniches de se croiser. Des convois de plusieurs péniches devaient donc être constitués pour le franchir dans un sens puis dans l'autre, entraînés par un toueur que l'on peut encore observer à Pouilly-en-Auxois, limitant considérablement la fluidité du trafic. De nos jours, ouvert d'avril à fin octobre et exclusivement destiné à la navigation de plaisance, il est devenu en quelques années un des atouts majeurs du tourisme en Bourgogne.


Le Canal de Bourgogne
réunit les rivières de la Saône et de l'Yonne. C'est la voie navigable la plus directe pour aller de Marseille ou de Strasbourg à Paris. Sa longueur est d'environ 242 kilomètres parsemée de 191 écluses. Il commence à Saint-Jean-de-Losne sur la Saône, suit les contours de la vallée d'Ouche et s'élève par Dijon, Pont-de-Pany, Pont- d'Ouche et Vandenesse, jusqu'à Pouilly où se trouve le bief culminant. Après avoir traversé la montagne de Pouilly, le canal descend par les vallées de la Brème et de l'Armançon, à Vénarey, Montbard, Ravières, Ancy-le-Franc, Tanlay, Saint-Florentin, Brienon et Laroche où se trouve son embouchure dans l'Yonne.

Le canal de Bourgogne est de tous les canaux exécutés parmi les anciens et les modernes, celui dont le point de partage ou le bief culminant est à une plus grande élévation au-dessus du niveau de la mer. Il est plus élevé que la Saône à Saint Jean-de-Losne de 199 mètres, que l'Yonne à La Roche de 300 mètres. Les biefs inférieurs sont remplis avec l'eau provenant des rivières de l'Ouche, de la Brème et de l'Armançon. La partie du canal comprise dans le département de l'Yonne est rendue navigable au moyen de cinq prises d'eau faites dans l'Armançon; la première à Rougemont, la seconde à Ravières, la troisième à Ancy-le-Franc, la quatrième à Tonnerre, la cinquième à Germigny: elle reçoit en outre les eaux de plusieurs ruisseaux. Parmi les ouvrages d'art, on remarque celui de Montbard sur la Brème, celui de Pont-d'Ouche sur l'Ouche
.

 

Commenter cet article