Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aux Mésanges

Aux Mésanges

Chambres d'hôtes à quelques kilomètres de Dijon

Publié le par Aux Mésanges
Publié dans : #Pour découvrir la région

En partant du point le plus au Nord de Labergement-Foigney, il est un lieu incontournable: le Château de Lux.
Comme le Palais des Ducs de Bourgogne, cet édifice de la renaissance a son corps de logis construit sur une enceinte féodale du XIIe siècle. Il était par ailleurs l'ancienne demeure des gouverneurs de Bourgogne et des Saulx Tavannes. Le parc, à l'anglaise, est traversé par la Tille.


Un petit crochet par Champagne-sur-Vingeanne avant de prendre la direction de Bèze pour visiter l'Église Saint-Julien. Du XIVe siècle, elle est riche de belles statues et son intérieur retrace l'histoire du village.

Pour varier les plaisirs, les grottes de Bèze
 vous accueilleront dans un somptueux amphithéâtre rocheux creusé par deux puissantes résurgences de la Tille. Parfaitement aménagées, vous traverserez ces grottes à pied et en barque sur le lac et la rivière souterraine à la lueur de magiques illuminations.

En redescendant sur Mirebeau sur Bèze, arrêtez-vous à Noiron-sur-Bèze pour y admirer son m
oulin et son haut-fourneau. Le moulin dont le bâtiment principal fût construit au XVIIe siècle est doublé à l' arrière d'un bâtiment remanié abritant les machines et un logis annexe. Le haut fourneau construit à la demande de la duchesse de Saulx-Tavannes en 1829 fût mis à feu l'année suivante. 


Une petite halte pour visiter le village de Mirebeau-sur-Bèze et le dépôt de fouilles archéologiques dont les vestiges sont exposés à l'Office du Tourisme. Historiquement la 8e Légion romaine installa sur la route de Pontailler-sur-Saône le seul camp romain connu en France (22 ha). Un sanctuaire gallo-romain a fait l'objet de fouilles jusqu'à l'été 2007.


Vous finirez votre promenade au Nord de Labergement-Foigney par le Château d'Arcelot. Cette ancienne demeure de parlementaires est la première construction néo-classique de Bourgogne (1761 à 1764), avec, selon Courtépée (historien 1775), le ''plus beau salon que l'on connaisse en Bourgogne'', grâce à ses exceptionnels stucs colorés. Son vaste parc de 45 hectares avec entre autres étangs, pavillon chinois et animaux en enclos. Réalisé vers 1805, c'est l'un des seul parc paysager qui subsiste de l'architecte Jean-Marie Morel.

Commenter cet article